PARADIS FISCAUX

 

Fermez les paradis fiscaux.

 

MAINTENANT !

 

Les innombrables milliards frauduleusement détournés légalement, sinon moralement, de la fiscalité, permettraient dans le cas contraire, d’investir pour des besoins sociaux qui manquent si cruellement, pour un développement ambitieux des énergies renouvelables, pour le partage des richesses, sans laquelle la paix est impossible…

 

Vous aussi, signez (en ligne) cette lettre ouverte!

 

 

M. le Président Mauricio Macri, M. et Mmes les dirigeant(e)s du G20,


Les inégalités mondiales sont alarmantes : 8 personnes détiennent à elles seules autant de richesses que la moitié de la planète.


L’écart ne cesse de se creuser, en partie grâce au monde opaque des paradis fiscaux, qui permettent à des milliards d’être siphonnés hors de nos économies. Aujourd’hui, les riches ne cessent de s’enrichir, et le reste d’entre nous paie les factures.


Il y a huit ans, le G20 s’est mis d’accord pour mettre un terme à ces pratiques. Il est temps de réaliser cet engagement. Nous vous demandons de fermer immédiatement les paradis fiscaux et de vous assurer que ceux qui les gèrent et les exploitent répondent de leurs actes.


Personne ne devrait pouvoir se décharger de son devoir de payer des impôts pour le bien de la société. Il est de votre responsabilité de faire de cette vision une réalité. En tant que citoyens du monde entier, nous vous exhortons à agir.


Cordialement,

 

 

Pour signer :

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/paradise_papers_loc/?email

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Conférence - Débat

 

 

La forêt :

 

Or vert ou bien commun ?

 

Transition énergétique et transition écologique

Place de la filière bois

Etat des lieux et perspectives

 

 
Vendredi 6 octobre au CAP

 

à Saint-Amarin à 19 h 30

 

Menaces sur la forêt française

Documentaire de Benoît Grimont et Samuel Luret

 

En présence de Frédéric Bedel,

responsable de SOS Forêts Lorraine

 

 La filière bois devrait d’ici à 2030, représenter 60% de l’objectif fixé par la Commission européenne des 27% d’énergie consommée d’origine renouvelable.

 Cette politique, largement subventionnée et privilégiée par l’Etat français, se révèle pourtant d’un rendement énergétique médiocre pour l’électricité : 30%.

Gardanne, projet pharaonique en tant que centrale biomasse cogénération (production de chaleur et d’électricité) n’est pas la seule.

 Plus proches, nous avons Strasbourg, Colmar, Saint-Louis,  Beinheim, Urmatt,

en Alsace, Metz, Epinal, Forbach… en Lorraine.

 Toutes fonctionnent avec la combustion de bois. Quelles sources d’approvisionnement, avec quelles conséquences ?

 

De même, la forêt française sera-t-elle capable de supporter l’effort d’exploitation demandée… jusqu’à 20 millions de mètres cubes supplémentaires par an d’ici 2035 ? A quel prix ?

 

 

Quels seront les effets sur la gestion sylvicole, les sols, la biodiversité,  le cycle de l’eau ?

 

Quelle est son efficacité quant à la lutte contre la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le réchauffement climatique ?

 

Est-elle non polluante ? Est-elle créatrice d’emplois ?

 

 

 Entre aléas climatiques (canicules, tempêtes, feux de forêts, etc.), pression cynégétique, volonté politique de rentabiliser la filière bois énergie à tout prix…

n’est-ce pas le temps de la déforestation qui semble se profiler ?

 

Le documentaire, à partir de l’exemple de la centrale de Gardanne, nous montre les conséquences du choix de l’énergie bois biomasse au niveau local et international :

 

 « De la France au Québec, en passant par l’Angleterre et les Etats-Unis, militants, élus locaux et scientifiques de renom témoignent. Ils nous révèlent les menaces que l’industrie biomasse fait peser sur la forêt française et celles du monde. »

 

 

 **********************

 

Entrée libre  - Corbeille à la sortie

 

Contact :       Thur Ecologie & Transports 

 

 

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

 Pour une adhésion

 

ou recevoir la

Plaquette (dépliant)

 

De l’association

 

 

Cliquez dans la rubrique

Nous contacter ci-dessus

 

&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

La 6° édition

du festival du cinéma engagé.

 

   Découvrez

le programme dans la rubrique

A lire… A voir…

Du 12 au 26 nov 17

 

&&&&&&&&&&&&&&&

Des bénéfices en pleine santé !

 

Dans la rubrique Santé, un aperçu de comment la loi du fric s'impose dans le monde de la santé

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Vous refusez les compteurs CPL et notamment le compteur Linky

 

Cliquez sur la rubrique Energies

(ci-dessus)

Vous y trouverez : infos techniques, pétition, modèle de lettre, liens…

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 Pour lutter contre la pollution produite par le CO2, tout en  permettant à toutes & à tous de se déplacer, exigeons la gratuité du transport collectif

&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

CONFÉRENCE SUR

LE CANCER

avec le Dr SCHWARTZ

Au CAP de Saint Amarin

 

La vidéo de la conférence est disponible sous l'adresse :

 

https://viméo.com/206601189

 

 &&&&&&&&&&&&&&&

 

Un article du Site REPORTERRE:

En Alsace, la plus grande nappe phréatique d’Europe est menacée par les « déchets ultimes » de Stocamine

 

Dans le Haut-Rhin, 500 mètres sous terre, les galeries s’effondrent lentement sur les 44.000 tonnes de déchets hautement toxiques du centre de stockage Stocamine. Les habitants se mobilisent pour que ces rebuts soient extraits avant qu’ils ne contaminent la plus grande nappe phréatique d’Europe. Mais la préfecture pourrait prochainement autoriser leur ensevelissement définitif.

 

A LIRE SUR REPORTERRE du 13 mars 2017.

 

En Marque-page :   En Alsace, la plus grande nappe phréatique d’Europe est menacée par les « déchets ultimes » de Stocamine

 

--------------------------------------

Voir aussi en rubrique "Ecologie et Santé", l'article suivant:

 

> STOCAMINE: La déclaration de l'association aux commissaires enquêteurs contre l'enfouissement des déchets et les effets prévisibles sur la nappe phréatique

 

> dans la même logique pour la protection de l'eau: la décision du comité de Bassin Rhin-Meuse: anticiper pour ne pas subir l'influence climatique (DNA du 7/12/2016)